Le ragondin, pourquoi lutter ?

 

ragondin

 

Inconnu de la plupart d’entre nous, le ragondin sillonne discrètement nos rivières et plans d’eau depuis quelques dizaines d’année.

 

       Très bon nageur et fort de son embonpoint (entre 3 et 10 kg), il est le maître des eaux surtout depuis qu’il a été affranchi de son prédateur, le caïman. Avec son air pataud, on ne s’étonne pas qu’il soit peu enclin en mondanités auprès des autres espèces qui s’écartent sur son passage…dans le meilleur des cas. Il n’est sociable qu’avec ses congénères.

 

       A l’aplomb des berges, dans l’entrelacement des racines, un orifice signe sa présence, actuelle ou passée, et trahit un logement souterrain profond qui, avec le temps, finira par s’effondrer, au grand dam des promeneurs.

 

       Faucardeur par nature, il pâture les fonds, laissant quelques abris pour les poissons.

 

      A la saison, il savoure la poupée encore tendre des maïs cultivés sur les rives des cours d’eau. Ils s’y laissent volontiers surprendre au petit matin par le promeneur averti. Il est exclusivement végétarien.

 

     Parmi les mammifères, le ragondin à une spécificité qui montre sa forte adaptation aux milieux aquatiques, ses mamelles sont judicieusement placées sur son dos pour permettre aux petits de téter leur mère pendant qu’elle nage. Par ailleurs, sans le savoir, le ragondin héberge des parasites qu’il va ensuite disséminer au travers de ces excréments le long des cours d’eau.

 

     Ceux-ci seront alors en attente d’un nouvel hôte, mammifère bien sûr (chien, cheval, homme…). C’est par exemple le cas de la douve que nous allons retrouver sur des plantes semi-aquatiques comme le cresson ou bien d’une bactérie : la leptospirose qui survit prêt de 6 mois dans l’eau libre.

 

    Classé sur le département en lutte obligatoire par arrêté préfectoral, la FDGDON et ses GDON communaux organisent une lutte collective sur l’ensemble du bassin versant du Rhonne à partir du 15 décembre.

 

Une réunion d’information sera préalablement organisée le 25 novembre 2014 à 20h,

salle Gaston Chevereau, sur la commune de SAINT MARS D’OUTILLE.

 

Respectez le matériel et, si vous souhaitez participer à cette action, contactez votre mairie ou votre GDON.

 

ragondin1.png